Fashion Addict

Le blog des fashion addict

La cheville ouvrière de la croissance verte

fashionaddict, · Catégories: Non classé

Est-ce que nous n’avons pas vu, dans ces derniers temps, se produire les compagnies par actions, qui donnent au plus petit capital le pouvoir de prendre part aux plus grandes entreprises ?Pas un mot sur la gravité de la fraude qui, si elle est avérée, a spolié les investisseurs pour des milliards et des milliards d’euros.Au contraire, chaque dieu de la Grèce antique a sa physionomie, son caractère, son histoire.L’abus des métaphores a ici un inconvénient particulier ; car, depuis le temps que l’esprit humain s’épuise en vains efforts pour expliquer la création, tant de métaphores ont été employées, qu’il est difficile d’en trouver une qui ne caractérise une école et un système.Justement parce que le souvenir d’intuitions antérieures analogues est plus utile que l’intuition même, étant lié dans notre mémoire à toute la série des événements subséquents et pouvant par là mieux éclairer notre décision, il déplace l’intuition réelle, dont le rôle n’est plus alors —nous le prouverons plus loin — que d’appeler le souvenir, de lui donner un corps, de le rendre actif et par là actuel.Nous faisons allusion ici à l’étrange fusion que le rêve opère souvent entre deux personnes qui n’en font plus qu’une et qui restent pourtant distinctes.La relativité de la connais­sance ne serait donc pas définitive.Autre exemple d’analyse, celle du « moi » dans nos sociétés devenues individualistes : Antonio Fiori réinterprète à cet égard le rapport entre le sujet et l’objet posé par Descartes, en montrant, sous un nouvel éclairage, que la conception de l’auteur du « Discours de la méthode » offre la possibilité d’élaborer une « philosophie de l’action » qui « récuse toute espèce de dualisme » en permettant de « rétablir agent et patient, sujet et objet comme des statuts, comme des positions, comme des fonctions, et non pas du tout comme des entités ».Au plus bas degré de l’échelle animale, chez des êtres vivants qui se réduisent a une niasse protoplasmique indifférenciée, la réaction à l’excitation ne met pas encore en œuvre un mécanisme déterminé, comme dans le réflexe ; elle n’a pas encore le choix entre plusieurs mécanismes déterminés, comme dans l’acte volon­taire ; elle n’est donc ni volontaire ni réflexe, et pourtant elle annonce l’un et l’autre.Or, qu’eût fait la nature, après avoir créé des êtres intelligents, si elle avait voulu parer à certains dangers de l’activité intellectuelle sans compromettre l’avenir de l’intelligence ?— Resterait alors cette seconde conclu­sion, d’ordre plutôt métaphysique, que nous sommes véritablement placés hors de nous dans la perception pure, que nous touchons alors la réalité de l’objet dans une intuition immédiate.A ce décret on pourra toujours en opposer d’autres.