Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Un premier ministre entravé

Des médicaments gaspillés aux déboires de l’industrie pharmaceutique, de la débâcle de la médecine libérale à l’essoufflement de l’hôpital public, les auteurs listent ceux qu’elles considèrent les symptômes de l’écroulement du modèle de santé français, pourtant encore considéré en 2000 comme le meilleur au monde par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).C’est grâce à elle que prennent place dans un seul et même temps les changements plus ou moins longs auxquels nous assistons en nous et dans le monde extérieur.Du moment que les caractères en question ont été notés par un observateur perspicace, ils appartiennent, sans doute, à ce qui est comique ; mais je crois qu’on les RENCONTRERA souvent, aussi, dans ce qui ne l’est pas.Dix minutes après, le même monsieur, apprenant la mort d’un de ses concitoyens, s’écrie étourdiment : « C’est impossible !Dans celle que Rome conclut avec Albe, un fécialien dit dans Tite-Live: « Si le peuple romain est le premier à s’en départir, publico consilio dolove malo, qu’il prie Jupiter de le frapper comme il va frapper le cochon qu’il tenait dans ses mains ; » et aussitôt il l’abattit d’un coup de caillou.Mais on s’aperçoit bien vite que si elle n’est pas au point où elle paraît se produire, elle ne pourra pas davantage être ailleurs ; que si elle n’est pas dans le nerf, elle ne sera pas non plus dans le cerveau ; car pour expliquer sa projection du centre à la périphérie, une certaine force est nécessaire, qu’on devra attribuer à une conscience plus ou moins active.Réunie en congrès à Metz fin de semaine dernière, l’Association française et francophone de Psychologie positive a bien établi que l’empathie et la compassion étaient deux notions difficiles à faire vivre dans le monde du travail.En bref, résume identité numérique et e-réputation : « Marcher chacun son chemin original en compagnie, se rencontrer tant que notre route est commune, et se réaliser un peu plus à chaque pas et à chaque rencontre ».La dévaluation interne n’est pas un substitut, en FranceMais on ne peut pas dévaluer, et et la recommandation alors faite aux pays de la zone euro est d’utiliser une « dévaluation interne » : une baisse du coût du travail qui se substitue à la dévaluation véritable qui ne peut pas être pratiquée, et qui, comme elle, améliore la compétitivité ou la profitabilité.Voilà du moins ce qu’on voit.Bref, ce qu’il y a de proprement vital dans le vieillissement est la continuation insensible, infiniment divisée, du changement de forme.Mais l’expérience pure et simple ne nous dit rien de semblable, et James s’en tient à l’expérience.