Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Rendements obligataires insignifiants

Le vieil adage selon lequel « ce qui est bon pour Fiat est bon pour l’Italie » n’a plus cours. Les programmes d’émission de dette italienne ne cessent d’augmenter, 465 milliards d’euros en 2012, 470 milliards cette année, pas moins en 2014.Tous nos écrans, omniprésents, sont pleins de politique. La lecture de ces observations fait tout de suite penser à quelque chose d’assez différent de la fausse recon­naissance. Mais avant-même d’examiner leurs projets de sociétés artificielles, n’y a-t-il pas une chose dont il faut s’assurer, à savoir, s’ils ne se trompent pas dès le point de départ ?Les mythes, et l’état d’âme socratique par rapport auquel ils sont ce que le programme explicatif est à la symphonie, se sont conservés à côté de la dialectique platonicienne ; ils traversent en souterrain la métaphysique grecque et reparaissent à l’air libre avec le néoplatonisme alexandrin, avec Ammonius peut-être, en tout cas avec Plotin, qui se déclare continuateur de Socrate. Mais faudrait-il alors parler encore de religion ? L’Allemagne a heureusement décidé d’en introduire un, il faut que le mouvement se généralise, même si l’instauration d’un tel minimum salarial peut avoir lieu de façon très décentralisée, comme en Autriche, où cela dépend de négociations collectives.Où, comme dans beaucoup de pays, les cotisations patronales sont à la fois bien plus légères globalement et plafonnées bien plus bas dans l’échelle des rémunérations. Que les sommes englouties par les EnR ne sont plus disponibles pour un programme ambitieux de rénovation thermique de 500 000 logements par an qui génèrerait des économies d’énergie supérieure à la production EnR tout en faisant appel à des emplois non délocalisables ? Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste réputation entreprise avait proposé un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».Si, en effet, nous la joignons à toutes les autres fonctions psychologiques, nous trouvons que l’ensemble exprime sous forme de multiplicité l’acte indivisible par lequel la vie a sauté de l’échelon où elle s’était arrêtée jusqu’à l’homme.Comment rompre avec ce cercle vicieux ?