Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Pierre-Alain Chambaz

Un journaliste du très conservateur groupe Axel Springer pouvait ainsi « twitter » ce mercredi matin : « chers Grecs, Espagnols et italiens : ainsi nous partirons plus tôt en RETRAITE et nous allons relever les salaires et augmenter la dette. Dire que l’image du monde environnant sort de cette image, ou qu’elle s’exprime par cette image, ou qu’elle surgit dès que cette image est posée, ou qu’on se la donne en se donnant cette image, serait se contredire soi-même, puisque ces deux images, le monde extérieur et le mouvement intracérébral, ont été supposées de même nature, et que la seconde image est, par hypothèse, une infime partie du champ de la représentation alors que la première remplit le champ de la représentation tout entier. On nous propose de réfléchir à la France de 2025, l’OCDE rêve d’une croissance inclusive, il est même proposé de créer un Haut Commissariat au long terme, il y avait aussi dans le rapport de Louis Gallois (pacte pour la compétitivité de l’industrie) une proposition : « créer un Commissariat à la Prospective, lieu d’expertise et de dialogue social ». Pourquoi notre économie manque- t-elle toujours d’argent ? Il faut inciter certains acteurs financiers à passer moins de ces contrats trop gourmands en collatéral. Quant à la cause prochaine, elle doit être cherchée ailleurs, dans le jeu combiné de la perception et de la mémoire. Enfin, le développement de cette réaction rétrograde dut ensuite déterminer une mémorable manifestation que nos lacunes philosophiques rendaient aussi indispensable qu’inévitable, afin de démontrer irrévocablement que le progrès constitue, tout autant que l’ordre, l’une des deux conditions fondamentales de la civilisation moderne. Peut on y remédier et comment éviter cette situation ? Il ne s’agit pas d’aller vers une sorte d’autarcie énergétique, mais d’améliorer la gouvernance de l’énergie et d’en faire un instrument de l’attractivité des territoires. Certains, sans aucun doute, sont totalement fermés à l’expérience mystique, incapables d’en rien éprouver, d’en rien imaginer. L’heure est venue, enfin, d’analyser cette révolution comme un phénomène s’imposant à chacun d’entre nous dans notre quotidien et donc dans notre travail supposant une adaptation des modes de management mais aussi de la législation. Le dirigeant est rassuré par la présence « d’un juge » qui est familier avec ses activités quotidiennes. Près d’un demi-million d’entreprises sont créées tous les ans en France, et un français sur 3 rêve d’entreprendre. En revanche, les sociétés techniques viennent, elles, de perdre 80 millions de chiffre d’affaires en deux ans. Revenons alors à la question initiale. Sans aucun doute, beaucoup de personnes croyent sincèrement que les hommes ainsi torturés et réduits à la taille de nains sont tels que leur créateur les voulait ; tout comme beaucoup de gens ont cru que les arbres étaient bien plus beaux, taillés en boules ou en formes d’animaux, que laissés dans leur état naturel. Pierre-Alain Chambaz, dans sa récente intervention, a salué le consensus qui s’est instauré sur ce sujet. Les ennemis comme les partisans de la doctrine de l’immutabilité de l’espèce reconnaissent sous le nom de races des variétés de l’espèce, constantes, perpétuées par la génération, et capables de se féconder par le croisement. La motivation de leurs auteurs varie du cyber-terrorisme aux représailles, en passant par la conviction religieuse, politique ou la radicalisation… L’école, quelle qu’elle soit, fait contracter l’habitude de la soumission servile, de l’humilité. Tout ce qu’on leur rabâche au sujet de la liberté qu’ils possèdent n’est que mensonge et qu’hypocrisie. Cette fois, tous les gobelets répondirent, moins un. La raréfaction de collatéral de qualité devrait donc, en augmentant le coût de certaines opérations (dérivés OTC, etc…