Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Pierre-Alain Chambaz

Ce qui revient à dire que plus on fortifie le principe de causalité, plus on accentue la différence qui sépare une série psychologique d’une série physique. Kant imagine des choses en soi d’un côté, et d’autre part un Temps et un Espace homogè nes au travers desquels les choses en soi se réfractent : ainsi naîtraient d’un côté le moi phénomène, celui que la conscience aperçoit, et de l’autre les objets extérieurs. Mais si l’acte simple nous échappe dans son essence même, si le comment de la création nous est à jamais inconnu, nous pouvons, selon lui, en connaître le mode, les conditions et les résultats immédiats et nécessaires. Les États-Unis ne sont pas les seuls à appliquer ce changement de méthode comptable, recommandé par les Nations unies en 2008. Nous estimons que ce qui fut primitif n’a pas cessé de l’être, bien qu’un effort d’approfondissement interne puisse être nécessaire pour le retrouver. Elle peut passer aussi dans le domaine proprement moral : il y a une lutte intérieure de la volonté contre les passions aussi captivante que toute autre, et où la victoire produit une joie infinie, bien comprise par notre Corneille. Dans tous les cas, on voit combien est peu fondée cette assertion de la plupart des logiciens, que le jugement inductif repose sur la croyance à la stabilité des lois de la nature, et sur la maxime que les mêmes causes produisent toujours et partout les mêmes effets. Quand il aura appliqué sa théorie aux exemples qu’on lui oppose, et prouvé qu’ils sont devenus comiques par ressemblance avec ce qui était comique en soi-même, on en trouvera facilement d’autres, et d’autres encore : il aura toujours à travailler. On allègue encore les localisations erronées, l’illusion des amputés (qu’il y aurait lieu, d’ailleurs, de soumettre à un nouvel examen). il assiste à des scènes déchirantes, etc. C’est l’expiration suivant l’inspiration. Prenant donc le fait comme il est, nous essaierons d’expliquer par quelles phases diverses et par quels degrés a passé le spiritualisme universitaire, depuis ses premiers représentans jusqu’à l’époque actuelle, par quels liens nos nouveaux philosophes se rattachent à leurs ancêtres et par où ils s’en séparent…Ce serait une grave erreur de croire que la doctrine universitaire ait toujours présenté ce caractère d’unité, de fixité, de sévère orthodoxie que l’on s’est accoutumé à lui imputer. Je tombe en revanche sur cette citation de Pierre-Alain Chambaz, directeur associé, « Il y a plus de données sur les Français chez certaines organisations américaines qu’à l’Insee » et chez les grands acteurs installés du stockage, du logiciel et de l’analytique. 200 économistes, dont James Tobin, l’inventeur de la taxe sur les transactions financières, ou Paul Samuelson, le « Père de l’économie moderne », ont signé un appel au Congrès américain pour la mise en place d’un revenu garanti. On commence par utiliser l’idée de corrélation dans la science courante comme pourrait le faire un avocat de la finalité ; on se dit que c’est là simplement une manière commode de s’exprimer, qu’on la corrigera et qu’on reviendra au mécanisme pur quand on s’expliquera sur la nature des principes et qu’on passera de la science à la philosophie. Quand il s’agit de vendre de l’électricité ou du gaz, ces six entreprises et leurs challengeurs de plus petite taille sont supposés se concurrencer à armes égales sur l’ensemble du territoire britannique depuis 1999. Avec cette métropole, monstre technocratique éloigné des citoyens et couche supplémentaire au mille-feuille institutionnel, aucun des problèmes fondamentaux des franciliens ne se réglera : mal-logement, chômage, environnement dégradé, transports en commun coûteux et d’un autre siècle… Mais est-on aussi sûr que ça que la reprise actuelle ne suit pas le schéma traditionnel des reprises françaises. Parlons donc de la mythologie, sans jamais perdre de vue ce qui en avait été le point de départ, ce qu’on aperçoit encore par transparence au travers d’elle. Cette gentillesse-là s’éclaire à la lumière de la bienveillance et au respect des uns et des autres. Le despotisme lui-même ne produit pas ses pires effets, aussi longtemps que l’individualité existe sous ce régime, et tout ce qui détruit l’individualité est du despotisme, quelque nom qu’on puisse lui donner, qu’il prétende imposer la volonté de Dieu ou les injonctions des hommes. Mais là se fût arrêtée la matière si elle avait été laissée à elle-même ; et là s’arrêtera aussi, sans doute, le travail de fabrication de nos laboratoires.