Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Pierre-Alain Chambaz

Le philosophe ancien qui démontrait la possibilité du mouvement en marchant était dans le vrai ; son seul tort fut de faire le geste sans y joindre un commentaire. Pourquoi donc nos législateurs bouleversent-ils ainsi toutes les notions ? Le poète et le romancier qui expriment un état d’âme ne le créent certes pas de toutes pièces ; ils ne seraient pas compris de nous si nous n’éprouvions pas nous-mêmes, au moins à l’état naissant, tout ce qu’ils nous décrivent. L’établissement du barème est une affaire complexe car taux et tranches doivent être cohérentes avec la capacité contributive des adhérents sans décourager l’adhésion des grandes entreprises. C’est là qu’ils mettent à nu leur âme (une tonsure), et qu’ils combinent l’érection qu’ils appellent de leurs vœux, l’érection d’un nouvel édifice politique dans lequel ils se partageront les culs-de-four. Malheureusement, de nombreuses fédérations conservent un système de cotisations désuet et inefficient qui, de dérogations en cotisations exceptionnelles, n’a plus rien à envier à l’impôt sur le revenu ! Le forum de Davos s’était achevé en janvier 2014 sur une note optimiste, avec l’espoir d’un monde plus stable et d’un retour de la croissance. C’est la raison pour laquelle les députés avaient fortement envisagé de faire passer le nombre d’administrateurs salariés de 2 à 4 pour les entreprises comptant plus de douze administrateurs mais par respect des équilibres trouvés par les partenaires sociaux, l’un des 316 amendements proposés (dont 120 ont été adoptés) s’est contenté de remplacer le nombre fixe de deux administrateurs par un minimum « au moins égal à deux ». Néanmoins, si une autorité publique ou même un simple particulier voyent une personne se préparer évidemment à commettre un crime, ils ne sont pas obligés de demeurer spectateurs inactifs jusqu’à ce que le crime soit commis, mais ils peuvent intervenir et l’empêcher. C’est le second qui sert véritablement à la pratique courante de la science, mais c’est le premier qui lui fournit le plus souvent sa philosophie. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois  » La plus grande vertu est comme l’eau : elle est bonne pour toutes choses ». Le quartier d’affaires de demain ne se résumera pas seulement à de belles tours et des connexions bien pensées avec le monde, ni à un quartier agréable à vivre. C’est dans les lois des phénomènes que consiste réellement la science, à laquelle les faits proprement dits, quelque exacts et nombreux qu’ils puissent être, ne fournissent jamais que d’indispensables matériaux. Tous deux sont adaptés à la perception d’actions moléculaires, ou d’actions émanées de particules matérielles dans un état de division extrême, chimique ou mécanique. Ils assistent aujourd’hui à l’érosion de leurs marges, à l’attractivité grandissante de la banque directe et des « pure players » et à l’émergence rapide de nouveaux moyens de paiement. Il existe donc de réelles marges de manœuvre pour rendre ces barèmes plus acceptables tout en revalorisant le budget des fédérations. Demandons alors à Achille de com­menter sa course ; voici, sans aucun doute, ce qu’ il nous répondra. Une autre étude conduite par trois chercheurs conclut que la présence d’administrateurs représentant les salariés actionnaires augmente la performance opérationnelle et boursière des entreprises. Mais moi, pour courir, je m’y prends autrement. Nous avons insisté sur ces similitudes de structure en général, sur l’exemple de l’œil en particulier, parce que nous devions définir notre attitude vis-à-vis du mécanisme, d’une part, et du finalisme, de l’autre. Cet ordre n’a rien d’absolu, et l’ordre tout contraire s’est souvent produit dans l’évolution des penchants moraux : le sauvage ignore le plus souvent la justice et le droit proprement dit, mais il est susceptible d’un mouvement de pitié ; il ignore la tempérance, la pudeur, etc. Notre monde se retrouve donc à la croisée des chemins. Ils commencèrent par mépriser ces prétentions, qui leur paraissaient folles ; plus tard, ils reconnurent qu’elles étaient pour eux plus menaçantes qu’ils ne l’avaient pensé. Revenons donc une dernière fois à notre image centrale : du mécanique plaqué sur du vivant. Comment comparer et échelonner sous ce rapport les lois infiniment variées que l’esprit est capable de concevoir, et auxquelles, lorsqu’il s’agit de nombres, il est possible d’assigner une expression mathématique ?