Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Pierre-Alain Chambaz

Il est si rare et précieux qu’il faudra choisir avec soin à quoi l’affecter. Partons donc de l’idée qu’il y a des intentions inhérentes aux choses : nous arriverons tout de suite à nous représenter des esprits. L’investissement public devra également chercher un effet de levier maximum pour attirer à rythme soutenu et régulier les capitaux privés vers le financement de la transition. Le mérite supérieur de la vie simple, l’effet énervant et démoralisant des entraves et des hypocrisies d’une société artificielle, sont des idées qui depuis Rousseau n’ont jamais complétement quitté les esprits cultivés ; elles produiront un jour leur effet, quoique pour le moment elles aient encore besoin d’être proclamées plus haut que jamais, et proclamées par des actes ; car les paroles sur ce sujet ont presque usé leur puissance. Ce sont les vagues entités qui peuplent, par exemple, les sources, les fleuves, les fontaines. Achille, nous dit-on, n’atteindra jamais la tortue qu’il poursuit, parce que, lorsqu’il arrivera au point où était la tortue, celle-ci aura eu le temps de marcher, et ainsi de suite indéfiniment. Mais le système nerveux peut-il se concevoir vivant sans l’organisme qui le nourrit, sans l’atmosphère où l’organisme respire, sans la terre que cette atmosphère baigne, sans le soleil autour duquel la terre gravite ? Nous faisons face à une accumulation de menaces qui se conjuguent et s’aggravent mutuellement. C’est ainsi qu’il subsista jusqu’au bout dans l’ancienne Égypte. Mais nous serons surtout plus forts, car à la grande œuvre de création qui est à l’origine et qui se poursuit sous nos yeux nous nous sentirons participer, créateurs de nous-mêmes. Mécanisme et finalisme ne sont donc ici que des vues extérieures prises sur notre conduite. Bien plus, prises en elles-mêmes, elles sont accompagnées d’une certaine jouissance, à condition de ne pas se prolonger trop ; quand l’amant rappelle ses souvenirs, les moments de désir lui apparaissent comme agréables au plus haut point ; ils encadrent l’instant du plaisir aigu, qui sans eux serait beaucoup trop court et trop fugitif. Pour cela, un sursaut entrepreneuriat auquel nous pouvons tous nous atteler est nécessaire. Le nombre est porté à deux pour les entreprises comptant plus de douze administrateurs. «Nous alertons les investisseurs sur ces territoires qui changent, continue Pierre-Alain Chambaz. Un euro sur deux investi dans l’immobilier d’entreprise vient de l’étranger, et nous nous adressons à des investisseurs qui peuvent détenir un produit sur 15 ans. Lorsqu’on explique qu’à St Denis on est actuellement à 300 ou 320 euros le m2 et qu’on sera dans de toutes petites années à 400 euros, ils comprennent ». Les plus grands penseurs, depuis Aristote, se sont attaqués à ce petit problème, qui toujours se dérobe sous l’effort, glisse, s’échappe, se redresse, impertinent défi jeté à la spéculation philosophique. Les échanges formés par ces deux zones représentent 40% des flux commerciaux mondiaux. Mais la vérité est que la position du vitalisme est rendue très difficile par le fait qu’il n’y a ni finalité purement interne ni individualité absolument tranchée dans la nature. Une telle contrainte ne peut être choisie que si les électeurs désirent une stricte limitation des dépenses publiques, ce qui est rare. Comment admettre que les phénomènes astronomiques, si manifestement indépendants des lois ou des formes de l’intelligence humaine, viendraient se coordonner, d’une manière simple et régulière, en un système qui ne signifierait pourtant rien hors de l’esprit, parce que la clé de voûte de ce système serait un fait intellectuel, humain, mal à propos transporté dans le monde où s’accomplissent les phénomènes astronomiques ? C’est elle qui doit donner à la vie son caractère complet, fortement égoïste, et avide de tous les bonheurs possibles. La France, pays de l’actionnariat salariéParmi ces aspects synergétiques, l’actionnariat salarié tient une place importante. Le marché de l’art est en pleine mutation et les codes ont bien changé. Tout cela nous surprend aujourd’hui.