Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Les triumvirats : gagnants ou perdants ?

fashionaddict, · Catégories: Non classé

Alors, pourquoi ne pas entendre ?Ce caractère mixte de notre perception immédiate, cette apparence de contradiction réalisée, est la princi­pale raison théorique que nous ayons de croire à un monde extérieur qui ne coïncide pas absolument avec notre perception ; et comme on la méconnaît dans une doctrine qui rend la sensation tout à fait hétérogène aux mouvements dont elle ne serait que la traduction consciente, cette doctrine devrait, semble-t-il, s’en tenir aux sensations, dont elle a fait l’unique donnée, et ne pas leur adjoindre des mouvements qui, sans contact possible avec elles, n’en sont plus que le duplicat inutile.La causalité qu’il cherche et retrouve partout exprime le mécanisme même de notre industrie, où nous recomposons indéfiniment le même tout avec les mêmes éléments, où nous répétons les mêmes mouve­ments pour obtenir le même résultat.Elles ne le feront pas mécaniquement.Comprendre, c’est au fond sentir ; comprendre autrui, c’est se sentir en harmonie avec autrui.Cependant il serait imprudent de conclure trop vite, car, aux réceptions du soir, tout change comme par enchantement, et Milan est peut-être, avec Rome, la ville d’Italie où l’on voit, sous le feu des torchères et des lustres, le plus grand luxe de toilettes et de bijoux.Notre première conférence portera donc moins sur le changement lui-même que sur les caractères généraux d’une philosophie qui prendrait l’intuition du changement pour POINT de départ.La vérité est que GE (comme tant d’autres) concentre toutes ses énergies et ses ressources afin de réaliser des profits en BOURSE EN lieu et place de créer des produits remarquables, comme par le passé.La puissance organisationnelle de ces entreprises leur donne l’assurance de la continuité, quels que soit les évènements de vie qui affecte leurs dirigeants.Une écume blanche, légère et gaie, en suit les contours changeants.Mais comme le remarque Christian Navlet, leur comportement d’achat est sensiblement différent de celui de leurs femmes…Le French Bashing, que l’on croyait jadis apanage britannique, est devenu en effet un des fonds de commerce les plus employés par la presse (souvent conservatrice) outre-Rhin.