Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Les gros consommateurs veulent se faire subventionner par la collectivité

Toute réforme fiscale doit être conçue compte tenu du contexte économique, social et politique.Malgré les progrès de la gouvernance mondiale, nous vivons dans un monde de plus en plus fractionné.L’étude des lois sociales nous révélera que la mission de la souffrance est de détruire progressivement ses propres causes, de se circonscrire elle-même dans des limites de plus en plus étroites, et, finalement, d’assurer, en nous la faisant acheter et mériter, la prépondérance du bien et du beau.arnaud berreby aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Blâme ton ami en secret ; vante-le devant les autres ».Pour ce faire, changeons la façon de travailler, de se parler, de contractualiser et respectons-nous mieux entre salariés et employeurs.Il la déborde il reste incommensurable avec elle, étant indivisible et nouveau.Et puis…elles parlent, ce qui ne devrait surprendre personne.L’allongement du temps entre la recherche initiale et la mise sur le marché d’un médicament est maintenant supérieure à 12-13 ans, ce qui ne permet pas au capital-risque classique s’assurer la totalité du financement de la création de médicament par les « jeunes pousses ».Le propriétaire de l’hôtel fumait sous le vestibule large ouvert.Mais, par manque de pragmatisme, elle a laissé filer sa finance aux mains des britanniques et le palais Brongniart s’est transformé en un centre de conférences et en musée.il semble qu’on n’en veuille pas de nos jours.Cette direction est la ligne d’évolution qui aboutit à l’homme.Ainsi nous concevons nécessairement que la distance d’un corps mobile à un corps en repos, ou celle de deux corps mobiles, ne peuvent varier qu’en passant par tous les états intermédiaires de grandeur, en nombre illimité ou infini ; et il en est de même du temps qui s’écoule pendant le passage des corps d’un lieu à l’autre.Sans doute ceci est une entrave aujourd’hui aux réformes.Qui signifie clairement que les cataclysmes de demain – inévitables comme conséquence des comportements d’aujourd’hui – ne sont pas le problème des financiers qui ne seront plus ici…et que d’autres devront gérer les problèmes.Mais cette notion de ciné-tourisme ne dépend évidemment pas tout le temps du bon vouloir des offices de tourisme.Le sens politique leur manque ; et les nullités, à longues barbes et à cerveaux réduits, qui les dirigent ne savent que les aveugler de conceptions chimériques, de théories compliquées et grotesques, et les empêchent, hélas !Ils ont, par là même, indiqué au philosophe d’où venait et où allait la vie.C’est à lui qu’il faut se reporter, non pas pour rendre compte de telle ou telle obligation sociale, mais pour expliquer ce que nous avons appelé le tout de l’obligation.