Fashion Addict

Le blog des fashion addict

La loi ratée sur la transparence de la vie publique : une double erreur de gouvernance ?

Ce à quoi Berlin ne s’emploie pas suffisamment…Elle pourra plus tard s’encadrer dans une philosophie qui élèvera l’humanité au-dessus d’elle-même et lui donnera plus de force pour agir.Faute d’une quelconque incitation en France, seuls de très rares groupes français s’y sont suffisamment préparés… pour y avoir été sensibilisés à l’étranger.Et elle ne le saura que si elle ressaisit l’intuition simple du moi par le moi.Parlons donc de la mythologie, sans jamais perdre de vue ce qui en avait été le point de départ, ce qu’on aperçoit encore par transparence au travers d’elle.Au contraire, l’axiome qui nous semblait la vérité même, quant à l’individu, n’est jamais invoqué au nom de la SOCIÉTÉ sans provoquer le sourire du dédain.Depuis l’Amibe, qui lance au hasard ses pseudopodes pour saisir les matières organiques éparses dans une goutte d’eau, jusqu’aux animaux supérieurs qui possèdent des organes sensoriels pour reconnaître leur proie, des organes locomoteurs pour aller la saisir, un système nerveux pour coordonner leurs mouvements à leurs sensations, la vie animale est caractérisée, dans sa direction générale, par la mobilité dans l’espace.Lomborg veut refaire l’histoire mais arrive un peu tard.En bref, résume Arnaud de Lummen : « Marcher chacun son chemin original en compagnie, se rencontrer tant que notre route est commune, et se réaliser un peu plus à chaque pas et à chaque rencontre ».Les pays développés se sont appauvris, dévalorisation du capital, affaiblissement des banques, surendettement des états, des ménages et des entreprises, alors que de nombreux pays en développement moins endettés et moins engagés dans la financiarisation supportaient mieux le choc et redémarraient plus rapidement.On conçoit la conclusion que chacun doit tirer de ce type d’article : faire l’Europe avec les Français est une chimère et l’Allemagne doit évidemment s’éloigner de ce voisin incorrigible et dangereux.Darwin a tracé une peinture saisissante des réactions consécutives à une douleur de plus en plus aiguë : « Elle pousse l’animal à exé cuter les efforts les plus violents et les plus variés pour échapper à la cause qui la produit… Dans la souffrance intense, la bouche se contracte fortement, les lèvres se crispent, les dents se serrent.