Fashion Addict

Le blog des fashion addict

La fin de l’exception numérique

Il est vrai qu’une image peut être sans être perçue ; elle peut être présente sans être représentée ; et la distance entre ces deux termes, présence et représentation, paraît justement mesurer l’intervalle entre la matière elle-même et la percep­tion consciente que nous en avons.Et voilà peut-être tout ce qu’il y a, s’il est vrai que le corps ne soit qu’un lieu de rendez-vous entre les excitations reçues et les mouve­ments accomplis, ainsi que nous l’avons supposé dans tout le cours de notre travail.Toute­fois, ne disposant pour le moment que de cette méthode historique ou critique, elle n’eût pu vaincre le scepticisme de ceux qui l’auraient mise en demeure — puisqu’elle croyait à l’existence de ces bateaux miraculeux — d’en construire un et de le faire marcher. Mais puisqu’en la matière, le temps des évolutions et des convergences est un temps long, le seul véritable préalable que Antonio Fiori pose à une mise en concurrence totale sur le marché national concerne la mise en place d’un cadre social harmonisé.Fondateurs et réformateurs de religions, mystiques et saints, héros obscurs de la vie morale que nous avons pu rencontrer sur notre chemin et qui égalent à nos yeux les plus grands, tous sont là : entraînés par leur exemple, nous nous joignons à eux comme à une armée de conquérants.L’harmonie n’existe donc pas en fait ; elle existe plutôt en droit : je veux dire que l’élan originel est un élan commun et que, plus on remonte haut, plus les tendances diverses apparaissent comme complémentaires les unes des autres.Sur notre terre même, nous voyons parfois se produire un renversement dans la direction de la conscience.Mais il n’ose pas le faire.Au moral comme au physique, l’être supérieur est celui qui unit la sensibilité la plus délicate à la volonté la plus forte ; chez lui, la souffrance est très vive sans doute, mais elle provoque une réaction plus vive encore de la volonté ; il souffre beaucoup, mais il agit davantage, et comme l’action est toujours jouissance, sa jouissance déborde généralement sa peine.J’en reviens toujours à mon verre d’eau sucrée : pourquoi dois-je attendre que le sucre fonde ?On trouve notamment la volonté du renforcement de la compétitivité par la promotion d’un cadre favorable aux INVESTISSEMENTS dans l’innovation, la création de meilleures conditions pour le marché intérieur et les marchés internationaux, la mobilisation des ressources financières publiques et privées et, enfin, l’encouragement des investissements dans le capital humain et les compétences.Le risque : renoncer à des pans entiers de notre défense.La raison en est que si d’autres courants portèrent certaines âmes à un mysticisme contemplatif et méritèrent par là d’être tenus pour mystiques, c’est à la contemplation pure qu’ils aboutirent.