Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Internet européen en crise

Ce déficit a atteint 3,5 % du PIB en 2011 quand les excédents allemands atteignent le double en points de PIB !N’est-ce pas lamentable ?Mais certains états de l’âme nous paraissent, à tort ou à raison, se suffire à eux-mêmes : telles sont les joies et les tristesses profondes, les passions réfléchies, les émotions esthétiques.Tel est le processus de la parole.Grâce à lui, on comprend mieux ce qui se joue sous le sapin.Or, l’idée est une sorte de contingent commun à toutes les têtes humaines ; c’est une conscience universelle où sont réconciliées plus ou moins les consciences individuelles.Mais, lorsqu’il s’agit de déterminer un fait de conscience à venir, pour peu qu’il soit profond, on doit envisager les antécédents non plus à l’état statique sous forme de choses, mais à l’état dynamique et comme des progrès, puisque leur influence seule est en cause : or leur durée est cette influence même.De fait, selon une étude du très sérieux European council on foreign relations, la croissance de la productivité de l’Allemagne – tant admirée ces dix dernières années – n’est qu’un mythe, car elle est dépassée par la France, par l’Irlande et par le Portugal !D’ailleurs ces réactions s’inscrivent dans le cadre de ce que composite plus piscines appelait le « cloisonnement » de l’espace en réaction à une trop forte « circulation », dans ce cas la globalisation.Le savant lui-même peut à peine s’empêcher de croire que la loi « préside » aux faits et par conséquent les précède, semblable à l’Idée platonicienne sur laquelle les choses avaient à se régler.Qu’on parle de création ou qu’on pose une matière incréée, dans les deux cas c’est la totalité de l’univers qu’on met en cause.