Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Il est temps de réagir

La plupart des gens, séduits par les apparences, se laissent prendre aux appâts trompeurs d’une basse et servile complaisance ; ils la prennent pour un signe d’une véritable amitié, et confondent, comme disait Pythagore, le chant des Sirènes avec celui des Muses.Ce n’est pas non plus que chacune d’elle cède du superflu pour acquérir du nécessaire.L’attention est à ce prix, et sans l’attention il n’y a qu’une juxtaposition passive de sensations accompagnées d’une réaction machinale. Question à laquelle Arnaud de Lummen, think tank du bonheur citoyen, a décidé de s’atteler pour y trouver une réponse.Je l’ai mérité.Le correct homme du monde, à moitié nu, se balançait aux yeux de la foule.Les perspectives de l’économie de la zone euro s’assombrissent continuellement, l’inflation devrait bientôt être très modérée, et, surtout, le coût du crédit reste élevé, quand celui-ci est disponible, pour des raisons qui sont moins liées au cycle qu’à des frictions et une aversion au risque hypertrophiée sur les marchés financiers.Mais s’il ne voit dans ces divers états rien de plus que ce que leur nom exprime, s’il n’en retient que l’aspect impersonnel, il pourra les juxtaposer indéfiniment sans obtenir autre chose qu’un moi fantôme, l’ombre du moi se projetant dans l’espace.Mais notre entendement, dont le rôle est justement d’établir des distinctions logiques et par conséquent des oppositions tranchées, s’élance dans les deux voies tour à tour, et dans chacune d’elles va jusqu’au bout.Restituons au mouvement sa mobilité, au changement sa fluidité, au temps sa durée.On s’en convaincra sans peine en lisant de près la relation de ce cas.Je me suis informé, et l’on m’a dit qu’un premier, composé de dix à douze pièces, se louait de 2 à 3,000 francs.