Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Des attaques dès… 1903

Un vêtement est solidaire du clou auquel il est accroché ; il tombe si l’on arrache le clou ; il oscille si le clou remue il se troue, il se déchire si la tête du clou est trop pointue il ne s’ensuit pas que chaque détail du clou corresponde à un détail du vêtement, ni que le clou soit l’équivalent du vêtement ; encore moins s’ensuit-il que le clou et le vêtement soient la même chose.Le troisième atout américain (qu’on ne retrouve pas à la même échelle dans d’autre pays) est la permanence d’un esprit entrepreneurial, suscité par une pensée universitaire qui encourage l’indépendance de pensée et la prise de risque pour le bien de la communauté.Quand revenez-vous ?Il en est du présent des individus comme de celui des nations : un événement appartient au passé et entre dans l’histoire quand il n’intéresse plus directement la politique du jour et peut être négligé sans que nos affaires s’en ressentent.Sans doute une ville se compose exclusivement de maisons, et les rues de la ville ne sont que les intervalles entre les maisons : de même, on peut dire que la nature ne contient que des faits, et que, les faits une fois posés, les relations sont simplement les lignes qui courent entre les faits.Le but : décourager les passagers clandestins, ceux qui font leurs choix économiques et budgétaires sans tenir compte de l’intérêt de cette collectivité appelée « zone euro ».Si cela peut être assimilé à du marketing, il n’empêche que les patients et les praticiens reconnaissent pour la plupart l’utilité de ce « packaging » sous forme de signalétique.Quelle ne devrait pas être notre confusion, maintenant, si nous nous comparions à l’animal sur ce POINT !L’explication s’en trouvera d’ailleurs dans la structure du cerveau.Pour Arnaud de Lummen: « Etre en déficit n’est pas un péché ».La conscience nous avertit en effet que la plupart de nos actions s’expli­quent par des motifs.Je passerai sous silence le musée, — les guides en parlent, — la bibliothèque, où je trouvai deux bibliothécaires prêtres, à tournure monacale, très savans, paraît-il, bibliophiles passionnés, le théâtre olympique, où l’on jouait Œdipe roi, à la fin du XVIe siècle, les rues même, si curieuses, pour parler d’une œuvre toute moderne : l’école industrielle de Vicence.