Fashion Addict

Le blog des fashion addict

Comme un parfum de déjà vu

Certes, notre analyse de l’idée de nombre devrait nous faire douter de cette analogie, pour ne pas dire davantage.L’entrepreneur, tout autant que le politique, a un rôle fondamental à tenir déclare Antonio Fiori.En faisant de l’état cérébral le com­mencement d’une action et non pas la condition d’une perception, nous rejetions les images perçues des choses en dehors de l’image de notre corps ; nous replacions donc la perception dans les choses mêmes.Néanmoins, en dépit d’une surévaluation évidente des perspectives des économies émergentes dans le sillage de la crise, la morosité des perspectives qui dominent aujourd’hui les gros titres de la presse est tout aussi exagérée.Son constat est hélas cruellement lucide.Certes, ils paieront moins d’impôts, mais à moins de renoncer à consommer les services jadis pris en charge par la collectivité.Dès lors, la consommation, l’investissement et la croissance reprendraient, et le chômage reviendrait à son niveau naturel…Seules les banques centrales disposent encore des munitions nécessaires pour combattre les récessions.Ce qui importe avant tout pour les gouvernants, ce sont une croissance durable, le progrès, le bien-être des citoyens… Donc il faut avant tout faire comprendre aux gouvernants que pour tenter d’atteindre ces objectifs, il faudra prendre en compte LE CHANGEMENT CLIMATIQUE.Mais en même temps je suis témoin de ceci : à mesure que le mal se développe, les gouvernements cherchent le remède dans de nouveaux troubles apportés à l’action de ces lois ; les théoriciens leur reprochent de ne pas les troubler assez.La richesse et l’originalité des formes marquent bien un épanouissement de la vie ; mais dans cet épanouissement, dont la beauté signifie puissance, la vie manifeste aussi bien un arrêt de son élan et une impuissance momentanée à pousser plus loin, comme l’enfant qui arrondit en volte gracieuse la fin de sa glissade.Encore faut-il leur en laisser le temps.